2015-2018… 2021 : autant d’années d’actions pour l’Ain !

Publié le 15 mai 2018 dans Collectivités Institution

Retranscription de la vidéo "Bilan mi-mandat"

Damien Abad, Président du groupe L'ain de toutes nos forces :

"On est parti d'un principe simple : Ce que l'on dit en campagne, on le fait en responsabilité. Tous les engagements sont tenus et seront tenus sur l'ensemble du mandat.
On avait fait avec les habitants de l'Ain, un pacte :
D'abord un pacte sur l'économie en disant :

  • pas de hausse d'impôt : engagement tenu.
  • Réduction de la dette grâce à la sortie des emprunts toxiques.
  • Économies de fonctionnement sans précédent.
  • Maintien des investissements et des grands projets d'infrastructures tels que les rocades de Bourg-en-Bresse, le pont de Fleurville ou encore les bus à haut niveau de service.

C'est aussi un pacte avec les solidarités :

  • Le social c'est la compétence numéro 1 du Département et on a dit une chose simple : la justice dans la réforme mais aussi la solidarité.
  • La justice et la solidarité ce n'est pas l'assistanat.
  • Nous avons donc mis en place une brigade anti fraude au RSA qui a produit ces effets, qui a permis de stabiliser les dépenses de rsa et dans le même temps on a augmenté le programme départemental d'insertion et les taux directeurs des maisons de retraite pour nos personnes âgées.
  • Nous avons mis en place un plan seniors et un plan handicap sans précédent dans le département.

Enfin, c'est un pacte avec les territoires de l'Ain avec l'ensemble des communes de l'Ain :

  • C'est bien sûr le soutien aux projets communaux et intercommunaux, à la compétence eau assainissement
  • C'est la mise en place du livre blanc sur le tourisme,
  • c'est Agrilocal qui permet d'avoir des produits locaux dans les cantines des collèges de notre département.

Tous ces projets, nous avons tenu bon.
Enfin, je veux dire aussi notre volonté de préserver le pouvoir d'achat des habitants de l'Ain.
Pour cela, non seulement nous n'avons pas augmenté les impôts, nous avons préservé la gratuité du transport scolaire, nous avons mis en place un chèque jeune qui permet l'accès au sport et à la culture pour tous nos collégiens, qui permet aux familles de notre département, de faire des économies.
Le département est donc l'échelon le plus concret le plus proche de l'attente et de la vie quotidienne des habitants de notre territoire."


Jean Deguerry, Président du Département de l'Ain

"Ma feuille de route 'est la même que depuis 2015 avec mon prédécesseur Damien Abad puisque nous avons la particularité de faire un bilan de 6 ans mais avec un Président tous les 3 ans puisque la loi nous l'a imposé, concernant la loi sur le cumul des mandats.

Les perspectives à venir elles sont nombreuses et fortes mais elles sont les mêmes que depuis 2015 :

  • s'occuper bien entendu des problèmes de transport, et notamment les problèmes des voies de communication dans le Pays de Gex, nous avons besoin de désengorger le rond point de la Porte de France.
  • Nous avons aussi un projet de bus à haut niveau de service dont les travaux ont commencé à la fin de l'année dernière.
  • Nous avons aussi ce programme de tram qui doit être fait dans le Pays de Gex. Même si nos voisins suisses ne nous suivent pas totalement, nous avons défendons toujours ce dossier.
  • Nous avons bien sûr la réhabilitation de nombreux collèges et aussi la construction de collèges neufs comme à Bellegarde comme Saint-Didier-de-Formans
  • également le pont de Fleurville, nous avons aussi le pont de Briord. je n'oublie pas non plus celui de Saint-Laurent.
  • nous mettons également beaucoup d'argent sur la table : 30 millions d'euros sur 10 ans soit 3 millions d'euros par an pour le fibrage complet de l'ensemble des communes du département.

Les perspectives sont nombreuses."

Depuis 2015, le groupe "l'Ain de toutes nos forces" mène l'action du Département. Retrouvez ici le bilan et les perspectives à mi-mandat.

a

Finances : un Département bien géré

  • O % de hausse d'impôts depuis 2015
  • 309 M€ d'investissements réalisés sur 3 ans malgré une ponction de l’État de 52 M€
  • Une dette stabilisée : réduction de la capacité de désendettement passée de 5,57 ans fin 2015 à 4,87 ans fin 2017
  • Sortie des emprunts toxiques dès juillet 2015
  • Baisse des effectifs du Département : non renouvellement de 50 postes
  • Réduction d'1/3 du parc de voitures officielles

Avec la mise en œuvre de l’audit financier et organisationnel commandé en 2015, la réorganisation  des services du Département est en cours :

Des services plus efficients, moins coûteux, toujours plus tournés vers l'habitant !

a

Économie/Aménagement : l’Ain investit pour ses territoires

Très Haut Débit : réduire la fracture numérique

L’Ain pionnier en France :
· 203 communes desservies partiellement ou totalement
· 3 500 km de fibre déployés
· 85 051 foyers ou bâtiments éligibles à la Fibre Optique

Engagement du Département : 3 M € par an pendant 10 ans pour fibrer l’ensemble du territoire

Le Département s’investit également dans le déploiement de la téléphonie mobile. Il s’est associé à la Région AURA pour accélérer le déploiement de pylônes sur les sites de montagne.

Un objectif

Déployer 287 000 prises au 31 décembre 2021

Accompagner les projets des territoires

18 M € / an d’aides en faveur des territoires, dont :

  • 7,5 M € par an d’aides pour les projets des communes
  • 8 M € d’aides au titre de la politique de l’eau versées aux communes et aux intercommunalités

a

Programmation de grandes actions ciblées par territoires

· Dombes : lancement d’un contrat de territoire doté de 33 M € sur 5 ans
· Bresse : Campus de Bourg de l'université Lyon 3 : 1 M € ; Maison de la culture et de la citoyenneté : 1,5 M € ; Plaine tonique : 2 M € ; Modernisation du technopôle Alimentec : 1,5 M € ; Stade Verchère : 0,5 M €
· Plaine de l’Ain/Côtière/ Rives de l’Ain Pays du Cerdon : restauration du canal de Miribel et de ses annexes fluviales ; Projet de laboratoire sur la mobilité de demain (Transpolis) à Ambérieu-en-Bugey : 1,5 M € ; réhabilitation de l’abbaye d’Ambronay ; réouverture de la Cuivrerie de Cerdon
· Bugey : Pôle plasturgie - Cité de la Plastronique à Oyonnax : 1 M € ; Hôpital de Belley : 3 M €
· Pays de Gex : réaménagement du rond-point de la Porte de France à Saint-Genis-Pouilly et mise en place d’un Bus à haut niveau de service (BHNS)

Transfrontalier : une spécificité du Département de l'Ain

  • Le Département de l’Ain présente la particularité de partager avec la Suisse une frontière.
  • Chaque année, la République et le Canton de Genève versent aux collectivités françaises de l’Ain et de la Haute-Savoie une somme destinée à compenser les charges publiques supportées par certaines communes « à raison de leurs habitants travaillant à Genève ». Cette somme est appelée la Compensation financière genevoise (CFG). Il revient au Département de l’Ain de procéder à la répartition de l’enveloppe de CFG qu’il perçoit chaque année.
  • La répartition de celle-ci a été modifiée en 2016 afin de concentrer davantage le produit de la CFG sur le financement de projets structurants, en particulier ceux des Communautés de Communes du Pays de Gex et du Pays Bellegardien, qui sont ainsi mieux soutenus par le Département.

Une agriculture performante

8,5 M€ consacrés au monde agricole depuis 3 ans, avec en 2018 :

  • 3,8 M € d’aides au monde agricole
  • 1,2 M € pour le laboratoire d’analyse départemental, qui concourt à apporter un service de qualité aux agriculteurs

Organisation chaque année d’une conférence agricole tournée notamment vers l’avenir et l’agriculture de demain, à travers les enjeux du numérique mais aussi les nouveaux enjeux énergétiques tel que la méthanisation

Des plans pour aider nos agriculteurs face aux aléas climatiques :

  • une aide exceptionnelle et historique de 2 M € suite à la sécheresse de 2015
  • initiation d’un dispositif exceptionnel de solidarité en faveur de la filière piscicole dombiste victime de la sécheresse au cours de l’été 2017 avec le déploiement de 3 aides d’urgence : 372 736 € à l’attention des collecteurs, des
    écloseurs et des pisciculteurs

Des produits locaux dans nos cantines avec Agrilocal 01 pour garantir une alimentation saine aux collégiens et permettre aux agriculteurs de l’Ain de vendre leurs produits sur le territoire, et ainsi soutenir l’économie locale. Plus de 500 000 € de chiffre d’affaires ont ainsi été générés pour nos agriculteurs depuis 2015

Filière bois : le programme d’actions du troisième livre blanc pour la période 2017-2019 prévoit :

  • un budget total de plus de 3 M € consacrés à la filière bois sur les 3 prochaines années
  • l’implantation d’une antenne du pôle de compétitivité Xylofutur sur le territoire du Haut-Bugey

Filière piscicole : le programme d’actions du deuxième livre blanc de la filière piscicole de l’Ain pour la période 2019-2021 prévoit un budget total de 4 M € sur 5 ans

Soutenir l’économie des territoires

  • Avec la charte PME facilitant l’accès à la commande publique locale, adoptée en février 2016, plus de 60 % des marchés publics du département sont attribués à des PME de l’Ain
  • Malgré la loi NOTRe, et grâce à une position volontariste, près de 2 M € attribués chaque année sous forme d’aides à l’immobilier d’entreprise et à l’aménagement de ZA pour améliorer la compétitivité de nos PME

Participation à l’antenne départementale de l’Agence régionale de développement économique
Le Département est à l’origine de la création, avec la CCI, de la Mission économique de l'Ain (MEA) dont la réactivité et l’efficacité ont permis en 2016 l’implantation de 27 entreprises dans l’Ain, générant ainsi 472emplois à trois ans et plus de 37 M € d’investissements. Depuis décembre 2017, l’antenne départementale de l’Agence régionale de développement économique a pris le relais de la MEA, avec la même implication au service du territoire.

Tourisme/Environnement : L’Ain, un département où il fait bon vivre

Un tourisme dynamique : un enjeu économique pour le territoire

  • Environ 13 millions de nuitées réalisées dans l’Ain chaque année
  • Une nouvelle stratégie de développement touristique (rédaction d’un Livre blanc Tourisme 2016-2021) : 34,4 M € soit 6,9 M € par an consacrés par le Département.
  • 78 panneaux touristiques installés le long des autoroutes de l’Ain (déploiement en cours) et mise en place de panneaux images et de la signalisation directionnelle sur les RD, en lien avec les sites touristiques et ENS
  • Lancement d’une marque ombrelle autour de la gastronomie
  • Refonte des dispositifs d’aides à l’hébergement
  • Pilotage de projets sur les sites phares du département : Pérouges, île Chambod, Parc des oiseaux, Plaine tonique
  • Réflexion sur les sites de montagne du département : Hauteville-Retord, Monts Jura
  • Élaboration d'une nouvelle stratégie de développement du tourisme d'affaires, lancement de la filière « l’Ain, terre de Golf »
  • Plan Vélo 01 (2017-2021) : plus de 60 km de voies vertes et 120 km en projet, plus de 160 événements sportifs par an
  • Plan Sports de Nature 01 (2017-2021) : il répertorie et valorise les sites de sports de nature, comme axe de développement dans notre département

Un environnement préservé

  • Politique volontariste dans le domaine de la gestion des déchets avec le « Territoire Zéro déchet Zéro Gaspillage 2016 – 2019 » dont le Département a été lauréat au niveau national, démarche de réduction des déchets et notamment la lutte contre le gaspillage alimentaire dans les collèges, poursuite de la démarche de soutien financier à la gestion rationnelle des déchets (soutien à l’investissement : 200 000 €/an).
  • Labellisation, gestion, préservation et valorisation de 38 Espaces naturels sensibles (ENS) dans le cadre du plan nature 2016-2021
  • 500 000 à 600 000 €/an pour la restauration, la gestion, et la préservation des milieux aquatiques
  • Réalisation d’un « passage à faune supérieur » (écopont) sur la RD884, 2x2 voies du pays de Gex, à Péron (2 M € cofinancés à 80 % par l’Europe et la Région) visant à préserver la sécurité des automobilistes et à rétablir un corridor écologique d’intérêt européen
  • Dans le domaine de transition énergétique, impulsion de la création de l’ALEC 01, comme outil, au service des territoires, dans le domaine de l’air, du climat, de l’énergie (150 000 €/an)
  • Labellisation, en 2017, de 2 nouvelles rivières sauvages (Vézeronce et Dorches), milieux remarquables et vecteurs de développement local, et perspectives, pour une autre rivière (Arvières) en 2018
  • Réhabilitation de l’alpage de la Chenaillette avec installation d’un agriculteur et d’une bergère pour remise en pâturage de l’alpage

Aintourisme
Promotion de l’Ain renforcée dans l’objectif de construire une nouvelle image du département avec un nouveau site internet, www.ain-tourisme.com, lancé à l’occasion du Jumping international de 2017.

Parc des Oiseaux
2,4 M€ investis de 2016 à 2021 (Projet Five) pour renforcer l’attractivité du Parc des oiseaux (300 000 visiteurs par an)

Jeunesse : L'Ain s'engage pour l'avenir des jeunes

Collège de Saint-Didier-de-Formans - Montant de l’opération : 26,9 M €

Collège de Bellegarde-sur-Valserine - Montant de l’opération : 20,1 M €

Perspectives départementales du plan collège 2018 – 2024 : afin d’amorcer le nouveau plan collèges 2018-2024, l’Assemblée départementale, lors de sa session de juillet 2017, a pris en considération les 4 opérations suivantes :

  • Reconstruction in situ du collège de Péronnas
  • Reconstruction/restructuration du collège de Villars-les-Dombes
  • Rénovation extension du collège Saint-Exupéry à Ambérieu-en-Bugey
  • Reconstruction in situ du collège de Miribel

En parallèle, le Département a mené des réflexions prospectives sur deux secteurs particulièrement en tension démographique :

  • Le secteur de la Plaine de l’Ain sur lequel un rééquilibrage global des effectifs sera opéré dès la rentrée 2018, par une évolution de la sectorisation grâce à l’ouverture à la rentrée 2018 du collège de Briord. Cette réflexion prospective a également été étendue au secteur de Chalamont.
  • Le secteur du Pays de Gex sur lequel le besoin de nouveaux équipements est avéré. Compte tenu de la fréquentation actuelle et projetée des différents établissements, une des implantations envisagée se situerait sur la commune d’Ornex, ce qui permettrait de délester sensiblement les établissements de Gex, Saint-Genis-Pouilly et Ferney-Voltaire. L’ouverture de ce nouveau collège pourrait être envisagée pour 2024. La croissance démographique soutenue dans le Pays de Gex nécessite de rester vigilant sur l’évolution des effectifs de collégiens et sur les besoins en capacités d’accueil, notamment sur le secteur de Thoiry.

Extension et/ou construction d’un collège par an depuis 3 ans
Châtillon-sur-Chalaronne (2015) : 18,8 M €
Montceaux (2016) : 14 M €
Belley (2017) : 21,25 M €
Livraison prochaine de Briord (2018) : 20,3 M €

Favoriser la réussite des collégiens

  • 5 opérations majeures ont été menées dans les collèges : restructuration de la demi-pension du collège de Pont-d’Ain, reconstruction de la liaison entre les bâtiments A et C de ce collège, restructuration de la demi pension du collège de Saint-Trivier-de-Courtes, reconstruction de la demi-pension du collège de Divonne-les-Bains, opération de mise en accessibilité et réhabilitation des salles de sciences et sanitaires au collège d’Artemare
  • Développement des classes mobiles (valises de tablettes) dans 24 établissements : une trentaine de tablettes à disposition de l’ensemble des classes, utilisées selon les besoins pédagogiques des professeurs
  • Parcours méritants : 786 élèves des classes de 6e et 3e, issus des collèges publics et privés, ont été récompensés en 2017 pour leurs résultats scolaires, leur persévérance, leur civisme, et leur implication dans la vie du collège. Dispositif étendu à toutes les classes de collège à partir de la rentrée 2018
  • Création de l’appel à projets « Promouvoir et faire vivre les Valeurs de la République », pour contribuer à l’éducation citoyenne des collégiens. Plus de 80 projets aidés depuis la rentrée de 2016, présentés par 41 collèges
  • Maintien de la gratuité du transport scolaire pour les 40 000 enfants transportés chaque jour par le Département
  • La création d’un chéquier sport et culture, « le chéquier jeunes 01 » d’une valeur de 100 € à destination des 36 000 jeunes âgés de 11 à 15 ans de l’Ain
  • Ain’formations métiers : ce rendez-vous annuel de l’orientation des jeunes rassemble tous les ans près de 300 professionnels, 500 jeunes en formation et près de 10 000 visiteurs

Attractivité : l’Ain, un département qui rayonne

Forum des innovations sociales

 

Événement inédit consacré à l’innovation au service de l’autonomie des seniors (15-16 février 2017 à Ainterexpo)

Emission « Des Racines et des Ailes »

Diffusée le 17 mai 2017 sur France 3, elle a réuni 2,3 millions de téléspectateurs

Festival d'Ambronay

Un festival phare du département

Tour de l’Ain

L’Ain, terre de vélo,1er partenaire du Tour de l’Ain

Jumping international de Bourg-en-Bresse

L’Ain, partenaire incontournable du Jumping

Forum économique de l’Ain

Il réunit à chaque édition à Ainterexpo plus de 700 décideurs

Salon de l’Agriculture

600 000 visiteurs découvrent chaque année à Paris le département et sa gastronomie

Tour de France : 2 ans, 4 étapes

Après une arrivée à Oyonnax en 2014, une arrivée à Villars-les-Dombes et un départ de Bourg-en-Bresse en 2016, c’est Nantua qui a été choisie comme ville départ le 9 juillet 2017 ; une étape marquée par l'ascension du Grand Colombier, col aujourd'hui incontournable du Tour de France, et qui a enregistré la meilleure audience avec 5,7 millions de téléspectateurs.

Quel nom pour les habitants de l'Ain ?
Après une grande consultation populaire, révélation du gentilé le 24 juin 2018 à l'occasion de l'événement " l'Ain fête l'été " dans les jardins de la Préfecture

Congrès National  des Sapeurs-Pompiers
L’Ain accueillera du 26 au 29 septembre 2018 le 125e congrès des pompiers

Routes / Transports, le Département investit pour vous

  • 1er budget d’investissement du Département avec 40 M € /an
  • 4500 km de routes entretenus par le Département

Rocade sud-est de Bourg-en-Bresse

Objectifs :

  • Poursuivre le contournement périphérique de l’agglomération de Bourg-en-Bresse
  • Améliorer les échanges entre la périphérie et le centre ville

Travaux en cours - Livraison au printemps 2019

Coût : estimation 12,6 M € TTC

Financement : Département : 61,8 %, Région : 18,2 %, Agglomération de Bourg-en-Bresse : 20 %

Écopont de Péron

Objectifs :

  • Le Schéma régional de cohérence écologique a identifié un corridor majeur grande faune à Péron, de liaison entre le Jura et la montagne de Vuache, qui impose au gibier de franchir la 2x2 voies
  • Problème de sécurité et accidentologie potentielle grave car l’infrastructure, contrairement aux autoroutes n’est pas protégée par des clôtures
  • Nécessité de construire un ouvrage de franchissement pour la faune, avec rabattement du gibier vers ce pont par clôturage

Travaux en cours - Livraison en fin de printemps 2018

Coût : estimation 1,930 M € TTC

Suppression du PN 20 à La Valbonne

Objectifs : supprimer le PN20 localisé en agglomération entre Balan et Béligneux, qui supporte le passage de 218 trains par jour et occasionne un temps de fermeture cumulée de 4 h 30 par jour

Travaux réalisés en 2016/2017

Coût : 4,24 M€ TTC pour le Département

Financement : Département 50 %, SNCF Réseaux 50 %

Bus à haut niveau de service Gex-Ferney-Voltaire

Objectifs : création de la 1ère ligne de bus à haut niveau de service (en lieu et place de la ligne F) sur la RD 1005 entre Gex et Ferney-Voltaire (au-delà de la douane, la ligne rejoint la gare de Cornavin en site banal) : alternance de sections en site propre et sections en site partagé

Travaux en cours sur Gex et Cessy - Livraison totale de l’aménagement à l’horizon 2021

Coût : 42 M € HT

Financement : Département 41 %, Confédération helvétique : 38,7 %, Communes 10,9 %, Région 4,8 %, État français 4,6 %

Les ouvrages d’art

Pont de Briord

Objectifs : élargir l’ouvrage pour favoriser le passage des modes doux en prévision de l’achèvement du futur collège de Briord à la rentrée de septembre 2018 ; juguler différents problèmes structurels du pont dus à la fragilité des voûtelettes
Travaux en cours - Livraison en août 2018
Coût : estimation 1,4 M € TTC
Financement : Département de l'Ain 50 %, Département de l'Isère 50 %

Pont de Fleurville

Objectifs : remplacer l’ancien pont, dont l’état de vétusté ne permet pas d’envisager sa réhabilitation, par la construction d’un pont neuf de 272 m de longueur en amont immédiat de l’ouvrage existant
Début des travaux en fin d’année 2019 et livraison du nouveau pont en 2021
Coût : estimation 19 M € TTC
Financement : Département de Saône-et-Loire 45 %, Région 28,77 %, Département de l'Ain 26,3 %

Pont de Saint-Laurent

Objectifs : réparation des trottoirs dont les dalles en pierre étaient très dégradées, remise aux normes des garde-corps, reprise de l’étanchéité et réfection de la couche de roulement.
Travaux en cours en fin d’année 2019 et livraison du nouveau pont en 2021
Coût : estimation 3,24 M € TTC
Financement : Département de Saône-et-Loire 1,02 M € %, Département de l'Ain 1,02 M € %, DRAC 0,65 M€
Pont classé monument historique, géré par le Département de Saône-et-Loire

g

Solidarités, l'Ain aux côtés de tous ses habitants

Une politique volontariste en matière d’insertion sociale et professionnelle

  • Depuis l’élection de 2015, l’Ain a créé une brigade anti-fraude au RSA. Celle-ci a des résultats avec en moyenne 150 000 € d’économies par mois (soit entre 1 et 2 M € par an) uniquement par les suspensions de RSA qui ne respectent pas la charte des droits et des devoirs
  • Une solidarité plus juste et plus responsable
  • Une politique dynamique d’insertion vers l’activité professionnelle
  • Un accompagnement renforcé auprès de bénéficiaires du RSA en partenariat avec Pôle emploi et la CAF
  • Une ouverture des dispositifs aux personnes les plus éloignées de l’emploi

Améliorer le quotidien des personnes handicapées

  • Le Département prend en charge les frais de transport de plus de 700 élèves handicapés
  • Création d’un plan Handicap avec un volet autisme et DYS au niveau départemental qui représentera un budget de 51 M € en 6 ans de 2017 à 2022 compris
  • 16 M € pour le plan d’accessibilité pour les personnes handicapées mis en œuvre dès 2015 : 6 M € pour les transports et 10 M € pour les bâtiments. 187 arrêts de car sur les 234 désignés comme prioritaires seront accessibles dans les 6 ans à venir. 84 sites appartenant au Département sont concernés, dont 44 collèges et 4 musées

Création d’un foyer pour personnes handicapées vieillissantes à Oyonnax (Adapei) de 40 places qui ouvrira ses portes dès le second semestre 2018

Accompagner les aînés

  • 11 110 bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie (au 31 mars 2018)
  • Plan Seniors 01 pour bien vieillir ensemble, prendre en charge la dépendance et les malades d’Alzheimer, a été voté en mars 2016
  • En février 2017, organisation dans l’Ain du 1er forum national de l’innovation sociale avec la présentation de nouvelles technologies au service des personnes
  • 14,33 M € investis pour la création et la rénovation d’EHPAD depuis 2015
  • 844 places créées et réhabilitées en 3 ans dans les EHPAD

EHPAD de Nantua, subvention de 1,542 M€
Cette opération a concerné une capacité d’accueil de 97 lits d’hébergement sur le site de l’EHPAD de Nantua. L’opération de restructuration de cet établissement s’inscrit dans une démarchede complémentarité de l’offre d’hébergement classique et de soutien, avec également la création d’un pôle d’activité et de soins adaptés (PASA) de 14 places. Le centre hospitalier comprend 255 lits d’EHPAD (dont 152 lits à Nantua et 103 lits à Oyonnax) et 35 lits d’Unité de soins de longue durée (USLD) dont 18 lits à Nantua et 17 à Oyonnax.

EHPAD de Groissiat « Les Hellebores », subvention de plus de 2 M€
75 lits d’hébergement permanent dont une unité spécifique pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ; 2 lits d’accueil temporaire ; Un accueil de jour de 10 places
Subvention du Conseil départemental : Travaux de construction : 1,4 M € ; Équipement mobilier : 100 000 € ; Budget dépendance : 580 000 €

Favoriser l’autonomie

  • Dans l’Ain, 8 CLIC (Centre local d’information et de coordination gérontologique) soutenus par le Département accueillent les personnes âgées et leur famille pour les conseiller et les orienter
  • Promotion du métier d’accueillant familial. Accueillir chez soi des personnes âgées est un métier peu connu, que le Département souhaite davantage valoriser et promouvoir
  • Soutien fort du Département pour le maintien à domicile avec des initiatives innovantes comme le baluchonnage ou les outils connectés au domicile

Soutenir l’enfance et les familles

Diversification des structures d’accueil de la petite enfance (notamment par les microcrèches) : ouverture de 21 structures, soit une augmentation de 245 places dans le département, et 25 projets de structures accompagnés par les services départementaux

Recrutement de 50 assistants familiaux en 3 ans

Accompagnement dans l’amélioration de l’accueil des enfants, avec par exemple la MECS Georges Lapierre en construction à Dagneux

Investissement de 6,5 M € pour la restructuration et une extension de 1626 m2 de la maison départementale de l’enfance à Bourg-en-Bresse (livraison prévue début 2019)

Lutter contre la désertification médicale et favoriser l’installation de nouveaux médecins

  • Dispositif de soutien aux stages d’internes dans le département : entre 200 €/mois et 600 €/mois en fonction de la distance du lieu de stage par rapport à Lyon (lieu d’études). Du 1er mai 2015 au 30 avril 2018 : 459 600 € versés pour 169 stagiaires aidés
  • Actions de promotion du Département de l’Ain auprès des étudiants internes en médecine et orthophonistes
  • Soutien départemental aux projets de maisons pluridisciplinaires de santé

Un habitat digne pour tous

  • Le Département consacre une enveloppe annuelle de 1,2 M € pour l’amélioration et l’accessibilité du parc privé
  • Programme départemental spécifique relatif à la précarité énergétique. Dans le cadre du Programme Habiter Mieux, le Département accompagne les usagers à réaliser des travaux d’amélioration énergétique de leur logement, qu’ils soient propriétaires occupants ou propriétaires bailleurs
  • Enveloppe de 7,4 M € pour l’aide à la pierre destinée au parc public et privé, à l’habitat inclusif et à la réhabilitation de logements : création de plus de 2 000 logements en 2017

Soutien au Service départemental d’incendie et de secours (Sdis)

  • 38 M € par an, dont 5 M € en investissement, consacrés au SDIS par le Département, et ce pendant 5 ans
  • Lancement, en 2017, d’un grand programme de soutien à l’investissement du SDIS, de 30 millions d’euros sur 5 ans, consacré au renouvellement du matériel roulant, à la rénovation et construction de Centres d’Incendie et de Secours et à l’aménagement d’un nouveau Centre de Traitement et de Régulation des Appels SAMU-SDIS
  • Soutien financier, à hauteur de 150 000 €, pour l’organisation du Congrès national des sapeurs-pompiers en 2018
  • Importance du maillage territorial : préservation de nos centres de proximité : 57 Centres d’Incendie et de Secours, 171 corps communaux
  • Soutien au volontariat : campagne de communication (flocage véhicules, réunions d’information…), formation et journées d’intégration, convention avec les entreprises pour faciliter l’engagement des salariés
  • Dispositifs JSP dans nos collèges et dispositif PSC1 « Savoir secourir » 8500 élèves formés sur l’année scolaire 2017-2018

Les principales aides financières du Département pour la construction - réhabilitation de CIS

  • 6 M € pour la construction du CIS de Gex et Divonne. Livraison prévue en 2019
  • 1,7 M € pour la réhabilitation extension du CIS de Miribel. Livraison prévue en 2020
  • 1,6 € pour la construction du CIS du Suran. Livraison prévue en en 2021
  • 3,8 M € pour la construction du CIS de Montluel. Livraison prévue en 2022
  • 2,7 M € pour la construction du CIS de Nantua- Montréal. Livraison prévue en 2022
  • 1,1 M € pour la réhabilitation du CIS d’Oyonnax. Livraison prévue en 2022

h

Sport / Culture, vecteurs d'identité et d'apprentissage de la vie en société

L'Ain, terrain de tous les sports

  • 3 M € consacrés chaque année au soutien du monde sportif dans l’Ain : comités sportifs, clubs sportifs amateurs et professionnels, sportifs de haut niveau
  • Développement des partenariats avec les grands clubs vitrines du Département : USO, FBBP01, JL Bourg, USBPA
  • Accompagnement d’environ 50 sportifs de haut niveau par an
  • Plus de 80 manifestations sportives aidées par an
  • Programme pluriannuel de 300 000 € sur 3 ans en faveur du sport handicap : achat de matériel spécifique…
  • Promotion des atouts sportifs de l’Ain pour renforcer la vitalité du territoire et la fréquentation touristique : vélo, golf, équitation, sports de nature
  • Aides aux investissements sportifs :
    - Aide de 200 000 € pour la construction de la tribune sud (4000 places) du Stade Mathon.
    - Contribution du Département de 500 000 € à la rénovation du Stade Verchère.
    - FBBP 01 un projet de centre de formation lancé en 2017 : dans le cadre de sa politique sportive, le Département soutient le FBBP01 depuis déjà de nombreuses années. En 2017, celui-ci a souhaité s’investir dans la réalisation d’un centre de formation, véritable levier pour le développement du club et l’attractivité du territoire. Le projet a débuté en 2017 et s’achèvera fin juin 2018. Il comprend l’installation d’une pelouse synthétique pour le terrain ainsi que deux bâtiments, l’un dédié au club house, l’autre réservé aux sportifs et à l’administratif. Le Département apportera à ce projet une aide financière de 400 000 €.

Une politique culturelle ambitieuse

  • Conforter l’offre culturelle dans l’Ain pour irriguer nos territoires et contribuer au rayonnement de l’Ain
  • Près de 5 M € consacrés chaque année depuis 2015 à la culture, pour préserver et faire vivre nos archives départementales et le patrimoine et pour accompagner notamment nos bibliothèques, nos écoles de musique, de théâtre, de danse et soutenir les nombreuses manifestations culturelles, festivals, conférences, expositions, concerts
  • Préserver et valoriser le patrimoine de l’Ain : environ 50 projets soutenus par an, ouverture du site patrimoines.ain.fr en juin 2016, 18 000 000 de pages consultées en 2017 sur le site des archives départementales numérisées
  • Lecture publique : un réseau de 4 sites départementaux permettant d’apporter des services de lecture auprès de 300 communes : 250 bibliothèques, 100 structures petite enfance. Plus de 250 000 documents prêtés par an, 350 personnes (bénévoles et salariées) formées chaque année.
  • Gestion de 4 musées départementaux et cogestion du site des Soieries Bonnet
  • Lancement en 2018 de nouveaux rendez-vous culturels départementaux « Les Inédites »

Inauguration en 2017 du Musée de la Résistance et de la Déportation à Nantua
Le Département a investi 1,7 M € pour la Mémoire.

L'Ain en chiffres

Contactez le groupe L'Ain de toutes nos forces

 

Vos nom et prénom sont facultatifs

Autres actualités dans le même domaine